Le système de prévoyance suisse – les 3 piliers

Le 3ème pilier s’impose en force dans le système de prévoyance Suisse qui se compose de la prévoyance publique (le 1er pilier), professionnelle (le 2ème pilier) et individuelle (le 3ème pilier). Pour souscrire à un 3ème pilier lié, il faut être Suisse ou frontaliers salariés ou indépendants payant des impôts en Suisse sur le canton de Genève.

Le 3ème pilier est le complément flexible et individuel à la prévoyance obligatoire et son objectif est de combler d’éventuelles lacunes de prévoyance qui ne sont pas couvertes par le premier pilier et le 2ème pilier.

C’est aussi un moyen de capitaliser en toute sécurité. En effet, souscrire à un 3ème pilier, c’est: se garantir une épargne en toute sérénité.

Celui-ci a de multiples avantages :

  • le souscripteur bénéficie d’un traitement fiscal privilégié en réalisant une économie d’impôts substantielle.
  • iI y a un rendement et une sécurité car le capital à l’échéance est garanti et s’ajoutent a celui-ci les participations aux excédents.

Souscrire à un 3ème pilier, c’est aussi garantir une protection à sa famille car il y a un capital garanti en cas de vie mais aussi en cas de décès qui correspond au capital garanti au terme du contrat et la libération du paiement de la prime en cas d’incapacité de gain suite à un accident ou une maladie.

La récupération de l’épargne peut se faire avant l’échéance :

  • soit dès l’âge de 59 ans pour les femmes et 60 ans pour les hommes.
  • si on quitte la Suisse définitivement.
  • si on achète un bien immobilier en résidence principale.
  • si on devient indépendant en Suisse.

Le 3ème pilier Suisse offre la possibilité de se constituer une couverture risque maximale ainsi qu’une épargne retraite à la hauteur de nos besoins. L’objectif d’un 3ème pilier est donc de se prémunir soi-même.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *